Dossiers  >   Economie de la santé  >  Faut-il interdire aux médecins qui désinforment sur le Covid-19 d’exercer?

Faut-il interdire aux médecins qui désinforment sur le Covid-19 d’exercer?

Opinion

NEW YORK 08/11 - Le professeur Arthur L. Caplan, PhD, travaille au département d'éthique médicale de la Grossman School of Medicine de l'Université de New York. Il se penche aujourd'hui sur les médecins qui diffusent des informations erronées concernant le Covid-19. Faut-il les sanctionner, et si oui, comment ? Peut-on aller jusqu'à leur interdire d'exercer ?

« Faut-il interdire aux médecins qui désinforment de manière répétée sur le Covid-19 d'exercer leur métier ? Je pense que la réponse à cette question est "oui", et je considère que nous ne traquons pas les sources de désinformation dangereuses avec assez d'énergie. Selon moi, les conseils des médecins devraient agir beaucoup plus fermement, quitte à révoquer les licences des médecins qui désinforment sur le Covid-19, alors que cette pandémie a déjà fait cinq millions de victimes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

MediQuality offre à ses membres la possibilité de s'exprimer concernant des sujets médicaux et/ou d'actualité. Ces opinions reflètent l'avis personnel de leur(s) auteur(s) et n'engagent qu'eux.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: