Dossiers  >   Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin (IBD)  >  La PMA chez les femmes souffrant de MICI: une approche sûre, des résultats en demi-teinte

La PMA chez les femmes souffrant de MICI: une approche sûre, des résultats en demi-teinte

30/11 - Les techniques de procréation médicament assistée (PMA) sont parfaitement sûres chez les femmes atteintes de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), avec des résultats vraisemblablement comparables chez celles qui souffrent d’une rectocolite hémorragique (RH) ou d’une maladie de Crohn (MC) sous traitement médical et dans la population générale. C’est ce que suggèrent les résultats d’une nouvelle revue systématique avec méta-analyse.

Le taux de succès de la PMA semble toutefois plus faible après une intervention chirurgicale dans le cadre d'une MC et après l'échec d'une anastomose iléo-anale avec réservoir (AIA).

« Le renvoi pour un traitement de fertilité devrait donc être initié sans tarder chez les patientes précédemment opérées dans le cadre d'une MC et qui peinent à concevoir naturellement. Si possible, on envisagera aussi d'attendre que le désir de maternité ait été comblé pour réaliser une AIA élective », recommandent les auteurs dans un article publié dans l'American Journal of Gastroenterology.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: