Dossiers  >   Alzheimer  >  Les séquelles de commotion amplifient le risque d'Alzheimer

Les séquelles de commotion amplifient le risque d'Alzheimer

17/01 - Selon une nouvelle étude, l'amnésie post-traumatique (APT) et les lésions vasculaires chroniques causées par une lésion cérébrale traumatique (LCT) sont liées à un risque accru de maladie d'Alzheimer (MA) ultérieurement.

Les résultats d'une étude rétrospective en cas-témoins ont montré que la présence d'APT ou de lésions vasculaires en neuroimagerie chez les patients atteints de LCT était significativement associée à un risque de MA presque quadruplé.

L'étude met en évidence la gravité des traumatismes crâniens, que certaines personnes considèrent encore comme « un simple coup sur la tête, » a déclaré à Medscape Medical News le Dr. Jehane H. Dagher, chercheuse et professeure agrégée, Department of Physical Medicine and Rehabilitation, Université de Montréal, et chef du programme LCT au Montreal Rehabilitation Institute de Montréal, Québec, Canada.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: