Dossiers  >   Santé masculine  >  Cancer de la prostate: les anti-androgènes de deuxième génération sont associés à la dépression

Cancer de la prostate: les anti-androgènes de deuxième génération sont associés à la dépression

14/02 - Les patients atteints d’un cancer de la prostate qui reçoivent des anti-androgènes de deuxième génération présentent un risque plus élevé de dépression que ceux qui reçoivent une hormonothérapie (HT) traditionnelle seule ou aucune HT.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: