Dossiers  >   Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin (IBD)  >  Moins de soins MICI au cours de la pandémie

Moins de soins MICI au cours de la pandémie

14/02 - Le nombre d’hospitalisations, d’opérations et d’examens pour cause de maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI) enregistrés au Royaume-Uni entre février 2020 et janvier 2021 était clairement inférieur à ce que prévoyaient les modèles mathématiques. La nouvelle n’est sans doute pas révolutionnaire, mais elle trahit tout de même le lourd impact de la pandémie sur la vie des patients MICI.

On le sait, la pandémie du Covid-19 a provoqué un afflux de patients gravement malades dans les hôpitaux, mais aussi souvent un report des soins pour les pathologies plus bénignes, comme justement les MICI. Une équipe britannique a voulu évaluer l'impact de cette situation dans cette population de patients en termes d'hospitalisations, d'interventions et d'examens pour cause de rectocolite hémorragique ou d'exacerbation aiguë de la maladie de Crohn.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: