Dossiers  >   Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin (IBD)  >  Indicateurs d’une réponse suboptimale au traitement anti-TNF

Indicateurs d’une réponse suboptimale au traitement anti-TNF

14/02 - À l’heure où la prévalence des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) augmente aussi dans les nouveaux pays industrialisés comme la Chine, une étude récemment publiée révèle que la moitié des patients y développent une réponse suboptimale au traitement anti-TNF dans les deux ans qui suivent son introduction. Une équipe chinoise a voulu dresser le tableau de cette problématique, qui reflète tout de même l’existence d’importants besoins non rencontrés.

En Occident, le traitement de MICI comme la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique est bien au point et livre de bons résultats, grâce en grande partie à l'efficacité des traitements anti-TNF. Malheureusement, il semble que la réponse à ces médicaments ne soit pas du même ordre partout dans le monde, en particulier dans les pays où ils restent moins bien établis que chez nous.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: