Dossiers  >   Covid-19  >  Palpitations cardiaques et Covid : les médecins généralistes doivent-ils s’inquiéter ?

Palpitations cardiaques et Covid : les médecins généralistes doivent-ils s’inquiéter ?

Opinion

BRUXELLES 14/02 - Le syndrome post-covid continue de hanter les salles d’attente des médecins généralistes. Mieux connu sous le nom de long Covid, ce syndrome a fait l’objet d’une description dès la première vague de la pandémie. On considère que plus de 20% des patients atteints par la Covid présentent encore des symptômes 5 semaines après l’épisode aigu et plus de 10% après 3 mois. A côté des troubles de l’odorat et de goût mentionnés dès le début de la pandémie, d’autres symptômes sont apparus : cérébraux, gastro-intestinaux, gynécologiques, psychiatriques, allergiques et cardiaques.

Comorbidités cardiovasculaires et Covid

Les comorbidités cardiovasculaires sont fréquentes chez les patients Covid. La présence de pathologies cardiovasculaires est associée à un risque de mortalité plus élevée chez les patients atteints d'une infection par la Covid-19. Un stade sévère de la maladie est associé à des troubles myocardiques et péricardiques. Ces dernières pathologies, relayées parfois de manière peu explicite dans la presse grand public ont été de nature à inquiéter la population générale. Chaque douleur thoracique, essoufflement ou palpitation amène les personnes, notamment en bonne santé, à consulter leur médecin généraliste, voire un cardiologue.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

MediQuality offre à ses membres la possibilité de s'exprimer concernant des sujets médicaux et/ou d'actualité. Ces opinions reflètent l'avis personnel de leur(s) auteur(s) et n'engagent qu'eux.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: