Dossiers  >   Santé féminine  >  Plaisir intime: oubliez le point G, les scientifiques ont trouvé le point C

Plaisir intime: oubliez le point G, les scientifiques ont trouvé le point C

BRUXELLES 17/02 - Le point G, une zone du vagin censée provoquer un plaisir sexuel exceptionnel, est réputé difficile à localiser. Aujourd'hui, les chercheurs tentent de trouver un point sensible lié au plaisir sexuel des femmes encore plus insaisissable : la partie du cerveau stimulée pendant les touchers génitaux.

Les résultats concernant l'emplacement et la variation de la zone, publiés dans The Journal of Neuroscience, offrent un aperçu de ce que signifie une sexualité saine, des causes et des traitements possibles des dysfonctionnements ou des insatisfactions sexuelles, ainsi que des effets à long terme des abus sexuels.

Le cortex somatosensoriel est la région du cerveau qui détecte le toucher en général, et comprend plusieurs zones liées à différentes parties du corps. Les scientifiques essaient depuis des années de déterminer l'emplacement exact de la stimulation sensorielle du clitoris, mais les résultats obtenus sont souvent contradictoires. Et il y a une bonne raison à cela : tout comme les expériences sexuelles diffèrent d'une femme à l'autre, la zone spécifique liée au clitoris dans le cortex somatosensoriel dépend également de la femme en question.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: