Dossiers  >   Diabète  >  Un traitement proactif du prédiabète chez le médecin généraliste : quelques recommandations

Un traitement proactif du prédiabète chez le médecin généraliste : quelques recommandations

Opinion

BRUXELLES 09/03 - Selon moi, nous sommes trop vite satisfaits du traitement du prédiabète. On recommande de suivre et de contrôler, mais ne faudrait-il pas être plus actif ? Et comment définir les tranches d'âge qui méritent notre attention ?

Qu'est-ce que le prédiabète ? Les termes plus savants pour désigner le prédiabète (une sorte de stade intermédiaire entre un métabolisme des glucides normal et le diabète de type 2) sont « anomalie de la glycémie à jeun » et « anomalie de la tolérance au glucose ». On parle d'anomalie de la glycémie à jeun lorsque celle-ci est comprise entre 100 et 125 mg/dl et d'anomalie de la tolérance au glucose lorsqu'elle est comprise entre 140 et 199 mg/dl, deux heures après l'ingestion de 75 grammes de glucose (HGPO).

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

MediQuality offre à ses membres la possibilité de s'exprimer concernant des sujets médicaux et/ou d'actualité. Ces opinions reflètent l'avis personnel de leur(s) auteur(s) et n'engagent qu'eux.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: