Dossiers  >   Fibrillation auriculaire  >  Le diabète affecte la gestion et les résultats de la fibrillation auriculaire

Le diabète affecte la gestion et les résultats de la fibrillation auriculaire

Selon des estimations récentes, pas moins de 8,5% des adultes en Europe souffriraient de diabète. Par ailleurs, le diabète est un facteur de risque indépendant de fibrillation auriculaire (FA) ; environ 20% des patients diabétiques souffrent également de FA. Une équipe de chercheurs a évalué l'impact du diabète sur la gestion et les résultats de la fibrillation auriculaire.

Pour mener à bien leurs investigations, les chercheurs se sont basés sur les données du registre EORP-AF (EURObservational Research Programme Atrial Fibrillation), provenant de 250 centres répartis dans 27 pays européens.

Les critères d'évaluation incluaient les interventions de contrôle du rythme, la qualité de vie, l'utilisation des ressources de santé, et les événements indésirables majeurs. Une comparaison a été effectuée entre les groupes avec et sans diabète.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: