Dossiers  >   Fibrillation auriculaire  >  Diminution du risque de démence chez les nouveaux patients atteints de FA qui arrêtent de fumer

Diminution du risque de démence chez les nouveaux patients atteints de FA qui arrêtent de fumer

La fibrillation auriculaire (FA) est associée à un risque accru de multimorbidité, et en particulier de démence. Une prise en charge globale incluant des modifications du style de vie est dès lors nécessaire pour améliorer les résultats cliniques des patients atteints de cette affection.

Le tabagisme est le facteur-clé de risque de FA, d'AVC et de démence. Une équipe de chercheurs a émis l'hypothèse selon laquelle l'arrêt du tabac pourrait contribuer à une diminution de l'incidence de la démence dans la population atteinte de FA.

Les chercheurs ont utilisé les données de 126.252 patients qui se sont soumis à un bilan de santé endéans les 2 ans avant le diagnostic de FA, et à un second bilan de santé au cours des 2 ans après le diagnostic. En fonction de leur statut tabagique, les participants ont été classés comme n'ayant jamais fumé, ex-fumeurs, fumeurs ayant arrêté de fumer et fumeurs actuels. Les ex-fumeurs étaient définis comme ceux qui avaient arrêté de fumer avant le premier bilan et qui n'avaient pas recommencé à fumer au moment du second bilan. Les patients qui étaient des fumeurs actuels lors du premier examen de santé, mais qui avaient arrêté de fumer avant le deuxième examen, ont été classés comme des fumeurs ayant arrêté de fumer. 

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: