Dossiers  >   Corticostéroïdes  >  Efficacité des infiltrations de corticoïdes dans le syndrome du doigt à ressaut

Efficacité des infiltrations de corticoïdes dans le syndrome du doigt à ressaut

Le doigt à ressaut ou ténosynovite sténosante des fléchisseurs du doigt est un motif fréquent de consultation en soins primaires, rhumatologie et chirurgie de la main. Sa prévalence dans la population générale est estimée à 2%, et jusqu'à 7% chez les diabétiques. Les infiltrations de corticostéroïdes jouent un rôle thérapeutique important, à des degrés de gravité intermédiaires, lorsque le traitement conservateur n'a pas fonctionné. Cependant, il n'existe pas de critères permettant de sélectionner les patients qui bénéficieront le plus de cette procédure.

Le doigt à ressaut est dû à une incongruence biomécanique entre l'espace laissé par les poulies, principalement la poulie A1, et le volume occupé par une portion spécifique de l'appareil fléchisseur du doigt composé du flexor digitorum superficialis et du flexor digitorum profundus dans les doigts longs, et du flexor pollicis longus dans le pouce. Cette incongruence peut être due à un épaississement de la poulie, à un épaississement de l'appareil tendineux ou à une combinaison de ces deux.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: