Dossiers  >   Tabagisme  >  Moins d’arrêts du tabac aux USA depuis le début de la pandémie de Covid-19

Moins d’arrêts du tabac aux USA depuis le début de la pandémie de Covid-19

Aux États-Unis, en 2020, la prévalence des tentatives de sevrage tabagique a diminué pour la première fois depuis 2011. En 2019, le taux était de 65,2%, et a diminué à 63,2% l'année du début de la pandémie. Les personnes qui avaient été le plus durement touchées par la pandémie, d'une manière ou d'une autre, étaient moins susceptibles d'arrêter de fumer. Un point particulièrement intéressant pour les médecins, notent les auteurs.

Arrêter de fumer est toujours une bonne chose, mais depuis Covid-19, les raisons d'arrêter définitivement la cigarette sont encore plus nombreuses. Les chiffres et les statistiques de cette étude montrent bien que les tentatives sont nombreuses, mais que des facteurs externes tels qu'une pandémie et tout ce qui l'accompagne (confinements, chômage, etc.) - ce qui n'est pas surprenant - ont un impact sur la volonté des gens d'arrêter de fumer. Cependant, d'autres facteurs tels que les comorbidités et un faible niveau d'éducation jouent également un rôle.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: