Dossiers  >   Covid-19  >  Cancer du sein : le dépistage ralenti par la crise Covid-19

Cancer du sein : le dépistage ralenti par la crise Covid-19

Au cours de l’année 2020, le dépistage du cancer du sein a connu une importante baisse au niveau mondial, selon une étude publiée dans eLife. En Belgique, environ 450 diagnostics n’ont pu être posés en 2020 et 2021 du fait de la crise Covid-19.

Du fait de la submersion des systèmes de santé, et des restrictions sociales mises en place afin d'endiguer l'épidémie, le dépistage des cancers a connu un sérieux coup de frein en 2020. En particulier pour le plus fréquent d'entre eux, celui du sein, qui touche chaque année 2,3 millions de femmes dans le monde, pour près de 700.000 décès.

Dans une méta-analyse, Reagan Lee, de l'Institut Usher (université d'Edimbourg, Royaume-Uni), et ses collègues révèlent que ce coup d'arrêt n'a épargné aucun pays (1). Portant sur 26 études et 13 pays, ces travaux révèlent des situations différentes selon le système de santé. Dans les pays dotés d'un programme de dépistage, la baisse a été modérée, de 12,88% du volume de dépistage en Australie, de 15,80% au Royaume-Uni.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: