Dossiers  >   Gestion hospitalière  >  Covid-19 - Les équipes de soins intensifs ressentent un manque de reconnaissance pour leurs efforts

Covid-19 - Les équipes de soins intensifs ressentent un manque de reconnaissance pour leurs efforts

BRUXELLES 22/03 - Les équipes de soins intensifs sont fières de ce qu'elles ont accompli durant les deux dernières années, mais ressentent "un manque de reconnaissance pour leurs efforts" lors de la pandémie du Covid-19, ont témoigné mardi les médecins en soins intensifs d'Erasme, Jean-Louis Vincent, ainsi que Jacques Creteur, à l'occasion du symposium qui rassemble près de 3.000 participants venant du monde entier à Bruxelles du 22 au 25 mars.

Les médecins soulèvent la question du 'burn-out' au sein du personnel infirmier. "Ils se sont donnés corps et âmes. Ils ont été applaudis durant la première vague du Covid. Et puis, plus rien", regrette le Dr Vincent.

De nombreuses questions seront soulevées durant le symposium, dont l'organisation des ressources: comment les autres unités/services de l'hôpital ont pu s'organiser, la formation rapide sur le tas de collègues en renfort d'autres services.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: