Dossiers

Polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde affecte environ 0,5 % de la population, principalement les femmes et le plus souvent entre 40 et 60 ans. Des facteurs environnementaux, génétiques, hormonaux, infectieux et même psychologiques pourraient expliquer le dérèglement du système immunitaire à l’origine de la PR. La maladie est souvent méconnue avec un délai de diagnostic de plus de 5 ans très préjudiciable. Plus de 50% des patients se plaignent de voir leurs activités professionnelles et sociales bouleversées. Aujourd'hui des médicaments biologiques et de petites molécules synthétiques s'ajoutent aux DMARDs. Ils permettent aux patients d'être en rémission, synonyme d'une meilleure qualité de vie, mais à peine 25% atteignent cet objectif. Suit-on suffisamment les recommandations ACR/EULAR ? 

Afin de vous tenir informé, MediQuality vous propose chaque mois un dossier sur les nouveautés en matière de diagnostics et de traitements.

Polyarthrite rhumatoïde en rémission: un biologique reste nécessaire

06/07 - Cette étude bien construite incluant 371 patients avec une polyarthrite rhumatoïde (PR) montre qu'un biologique en monothérapie ou associé au méthotrexate (MTX) est supérieur à une monothérapie par MTX pour maintenir une rémission sur base du score SDAI à la semaine 48. Le point intéressant est que les patients qui n'ont pas reçu le biologique mais uniquement le MTX en monothérapie et v...

Traitement d'une PR réfractaire: les inhibiteurs de JAK sont une option…

Complications ORL de la polyarthrite rhumatoïde: nombreuses et méconnues!

Polyarthrite rhumatoïde et spondyloarthrite: l'activité physique réduit le risque cardiovasculaire…

Polyarthrite rhumatoïde débutante: faut-il utiliser des bDMARDs en première intention?

Vous souhaitez consulter un article plus ancien ?

Rechercher un article

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: